Pôle de recherche


Informations pratiques

CONTACT PRIVILÉGIÉ :
Alexandra SEHA
Ingénieure d’études au PRSH
alexandra.seha@univ-lehavre.fr

SECRETARIAT :
Téléphone :
02 32 85 99 40

Mél : prsh@univ-lehavre.fr

ADRESSE POSTALE :
Université Le Havre Normandie
PRSH
25, rue Philippe Lebon
BP 1123
76063 Le Havre cedex
France

Rechercher


Nos tutelles


Accueil > Animations > Follow up

31 mars 2022 : Tom-Hugo Couvet - Follow UP

par Alexandra Seha - publié le

Jeudi 31 mars 2022
17h30
Salle Madeleine de Scudéry
PRSH (Pôle de Recherche en Sciences Humaines et sociales)
25 rue Philippe Lebon
76600 Le Havre

Tom-Hugo Couvet, ancien étudiant du Master Tourisme - Histoire, Territoire, Patrimoines de l’Université Le Havre Normandie a reçu le prix Amiral Daveluy 2020, récompensant le meilleur mémoire de master par la Marine nationale.
Il a publié son mémoire L’Odyssée de L’Alligator, navire négrier havrais1789-1792 chez Hemisphère en 2021.

Jeudi 31 mars 2022 à 17h30, Tom-Hugo reviendra sur son parcours, de son entrée dans le master Tourisme à aujourd’hui, en passant par le prix Amiral Daveluy et la publication du mémoire. Il sera accompagné par Éric Saunier.

Entrée libre.

« Issu d’une recherche fondée sur le croisement des apports d’un riche fonds d’archives (le fonds Boivin-Colombel) et d’une base de données sur les marins embarqués sur les navires négriers havrais, cet ouvrage propose au lecteur de suivre au jour le jour les deux expéditions en traite de l’Alligator, navire négrier havrais armé par Jacques Robert Colombel, en pleine Révolution, entre le 27 juillet 1789 et le 18 mai 1792.

La vie à bord d’un navire négrier, depuis le port du Havre qui était devenu le second port négrier français en 1789 jusqu’à Port-au-Prince en passant par l’escale africaine, se situe au cœur de cette étude, dans le prolongement des travaux de Marcus Rediker. Mais elle est aussi, à travers le cas de Jacques Robert Colombel, une approche précise des stratégies commerciales mises en place, du moment d’entrée dans le commerce triangulaire à la constitution du réseau d’affaires, par le groupe de ces négriers qui venaient de « la filière démocratique » et s’engagèrent dans la traite après la Guerre d’Indépendance des États-Unis (1775-1783).

Approche d’histoire par le bas en raison de l’attention portée à la vie du navire négrier et aux pratiques d’un armateur en traite « ordinaire », l’ouvrage l’est enfin dans l’étude prosopographique minutieuse des 65 « forçats de la mer » embarqués sur l’Alligator, au sujet desquels l’historiographie rappelle la nécessité de resituer la place du voyage en traite dans les parcours professionnels et dans l’évolution des comportements sociaux. »

Voir en ligne : Site Hémisphère