Pôle de recherche


Informations pratiques

SECRETARIAT :
Téléphone :
02 32 85 99 33
02 32 85 99 38

Mél : prsh@univ-lehavre.fr

CENTRE DE DOCUMENTATION :
Téléphone : 02.32.85.99.28

ADRESSE POSTALE :
Université Le Havre Normandie
PRSH
25, rue Philippe Lebon
BP 1123
76063 Le Havre cedex
France

Rechercher


Nos tutelles


Accueil > ACTUALITES

Les ports normands à l’échelle du monde. Activités portuaires et économie des territoires (XVIIIè-XXè siècles)

par Delphine Levee - publié le

Colloque national
organisé par Jean-François Klein et Eric Saunier (IDEES LH)
et Olivier Feiertag (GRHis Rouen)

16-19 juin 2019
IRIHS de Rouen

Qu’il s’agisse de la pêche, du négoce, de la guerre ou de l’exploration des Nouveaux Mondes, les Normands et leurs ports - Dieppe, Granville ou Rouen - ont joué un rôle non négligeable dans l’histoire maritime de la France et plus largement de la Northern Range. Si le port du Havre est créé en 1517 sur ordre de François Ier, afin de pallier l’obstruction du port d’Harfleur par l’ensablement de la Seine, Rouen est déjà l’un des principaux ports d’Europe occidentale depuis le Haut Moyen-Âge.

La Révolution industrielle et le développement du commerce international, notamment en contexte de l’expansion française impériale ultramarine, renforce cette position des ports normands situés sur l’axe de la Seine qui connecte Paris, Rouen et Le Havre. Ils deviennent un des canaux de communication et d’échanges de la France avec le Nouveau Monde mais également avec la côte d’Afrique et l’océan Indien. Les travaux de Pierre Dardel sur le XVIIIe siècle ont
toutefois montré que ce commerce reste largement déficitaire, tant vis-à-vis de l’Europe que du point de vue du trafic colonial, au contraire d’autres cités portuaires plus spécifiquement tournées vers les colonies comme Bordeaux ou Nantes. Le Havre et Rouen commercent avec le monde.

Notre interrogation, au cours de ce colloque« NORMONDE », sera double. Elle portera en premier lieu sur la réalité de l’intégration de l’ancien duché de Normandie - désormais tronquée en plusieurs départements - aux échanges internationaux à travers ses principaux ports en s’attardent plus longuement sur le système fluviomaritime de l’axe Seine. On distinguera de ce point de vue différents types de flux : humains, commerciaux, financiers, etc. de la seconde moitié du XV IIIe et xxe siècles, qu’il s’agira de quantifier et de caractériser. On s’intéressera également au rayonnement de l’activité maritime et/ou fluvio-portuaire et à sa contribution à un écosystème local ou régional, à la pénétration de l’activité des ports dans le dynamisme économique de leur région d’ancrage. L’un des buts visés est effet de vérifier si l’axe de la Seine est un accélérateur de ce que Bruno Marnot à appelé la mondialisation du XIXe siècle.

Ce colloque constitue une étape importante dans le programme de recherche NORMONDE financé par la Région Normandie et, plus structurellement, dans le cadre du Pôle d’Etudes Maritime (PEMAR) des Universités Normandes ainsi que du GIS Histoire et Sciences de la Mer, de l’UMR IDEES-Le Havre, de l’EA GRHIS (Université de Rouen-Normandie), de l’UMR CRAHAM (Université Caen-Normandie) et de l’EA CRHIA (Université de Nantes). Elle sera articulée autour de plusieurs sessions consacrées aux réseaux patronaux locaux étudiés à plusieurs échelles ; aux liens politiques et économiques de ces villes-ports dans leur rapport avec les mondes ultramarins, ainsi qu’aux divers flux marchands et humains (matières premières et produits manufacturés) qui mettent la Normandie en connexion avec le monde. Cette mise en perspective historique vise enfin à éclairer dans une démarche résolument prospective les futurs possibles des ports normands à l’heure de la mondialisation de la Normandie.

Programme prévisionnel

6 juin 2019 : 9h00 : Ouverture du colloque

9h 15 : Introduction par Olivier Feiertag (Rouen Normandie Université) et Jean-François Klein (Le Havre-Normandie Université) : pour une histoire mondiale des ports normands

9h 30-12h30 : 1ère session- Rouen/Le Havre : des villes industrialo-portuaires tournée vers le monde ?
Président de session : Jean-François Klein (U. Le Havre-Normandie)

9h30-10h00 : « Les patrons du coton : une filière industrielle connectée au monde »

10h00-10h30 : « La grande bourgeoisie rouennaise au XIXe siècle : une déconnexion au monde ? »

Pause café

11hh00-11h 30 : « Le réseau Pereire : l’axe de la Seine et la connexion au monde à toute vapeur »

11h 30-12h00 : Brunot Marnot (U. La Rochelle) :« Comment Le Havre à t-il raté le tournant de la mondialisation du XIXe siècle face à Anvers ? »
12h-12h30 : débats Repas
14h00-17h30 : ze session : Rouen/Le Havre : des villes industrialo-portuaires tournée vers le monde ?
Président de session : Dominique Barjot (U. Paris-Sorbonne)

14h00-14h30 : Steve Deboost (U. Rouen) :« Les dynasties portuaires protestantes havraises et rouennaises et l’Empire d’autre-mer.

14h30-15h00 : Agnès d’Angio (U. Paris-Sorbonne) :« La société Eiffel : tournée vers l’Empire ou le monde XIXe-xx e siècle »

Pause café

15h30-16h00 : Cédric Coicaud (U. Le Havre) :« Elle souffle ! Le Havre premier port baleinier de France (1817-1868) ».

16h30-17h00 : Sophie Reculin (U. Le Havre) :« S’éclairer au cétacé. Le marché des huiles de baleines aux XVIIIe-XXe siècle dans les villes françaises ».
17h00-17h 30 : débats