Pôle de recherche


Informations pratiques

CONTACT PRIVILÉGIÉ :
Alexandra SEHA
Ingénieure d’études au PRSH
alexandra.seha@univ-lehavre.fr

SECRETARIAT :
Téléphone :
02 32 85 99 40

Mél : prsh@univ-lehavre.fr

ADRESSE POSTALE :
Université Le Havre Normandie
PRSH
25, rue Philippe Lebon
BP 1123
76063 Le Havre cedex
France

Rechercher


Nos tutelles


Accueil > Agenda

Appel à communications : "La raison du plus fort" Journée d’études

par Alexandra Seha - publié le , mis à jour le

Journée d’étude doctorant/e/s et jeunes chercheur/euse/s en SHS
1er décembre 2022, Université Le Havre Normandie

« La Raison du plus fort… »


LE LOUP ET L’AGNEAU, GUSTAVE DORE, 1868.

Après le succès de la journée « Rentrer dans le moule ? » en 2021, le Pôle de Recherche en Sciences Humaines et sociales de l’Université Le Havre Normandie (PRSH) se propose à nouveau d’accueillir doctorant/e/s et jeunes chercheur/euse/s en sciences humaines et sociales de tous horizons afin d’échanger autour d’un sujet transdisciplinaire.
« La raison du plus fort est toujours la meilleure ». C’est par ce vers satirique que commence la fameuse fable de Jean de La Fontaine, Le Loup et l’Agneau (1668). En mettant aux prises un loup affamé avec un agneau innocent et raisonneur dans un semblant de procès, La Fontaine révèle l’impuissance des raisons et de la Raison face à la tyrannie assise sur la violence.
À travers le thème de la raison du plus fort, il s’agit donc d’interroger les fondements qui sous tendent, articulent et justifient les dynamiques de pouvoir sous toutes leurs formes (politiques, géographiques, culturelles, artistiques, historiques, littéraires, juridiques, etc.).
Ce sujet ouvre donc de multiples pistes de réflexion, parmi lesquelles :

Origine(s) du pouvoir

On peut se demander ce qui, de la raison ou de la force, fonde le pouvoir. Platon souligne dans La République que le philosophe, par sa capacité fondamentale à faire taire son désir et primer sa raison, est par conséquent le seul qui peut gouverner. Plus tard, pour les Lumières, c’est aussi la Raison qui doit idéalement commander l’exercice du pouvoir. La capacité à raisonner est elle alors la force à l’origine des inégalités ?
À l’inverse de ces perspectives pour lesquelles le pouvoir prend — ou devrait prendre — source dans la raison, on pourra aussi s’interroger : la Raison vient-elle en réalité légitimer a posteriori le pouvoir pris par la force ?

La complémentarité entre raison et force

La force permet de donner « un bras armé » à la raison qui peut être à la fois subjective et objective. Subjective quand elle apparaît être un mobile pour la recherche de la vérité et qu’elle conduit alors au dessein d’une idéologie, mise en œuvre par un soft power. Objective, quand elle apparaît être une nécessité pour un corps social donné, légitimant l’utilisation d’un hard power.
La raison s’exprime alors à l’aide de la force quand la force trouve sa justification dans la raison. Il s’agit donc d’examiner les modalités de cette relation complémentaire qui unit raison et force et d’en questionner les conséquences.

La force, justification de la raison ?

Comment agir quand on pense « avoir raison » face à un pouvoir perçu comme déraisonnable, quand la raison du plus fort ne nous semble pas la meilleure ? Si elle est nécessairement l’outil des groupes dominants, la force n’est pas pour autant l’apanage du « plus fort ». Au contraire, c’est précisément pour contester le pouvoir qu’elle est parfois exercée.
Face à la répression ou la négation de l’altérité, l’usage de la force peut ainsi venir justifier la raison. Il s’agit donc ici de se concentrer sur les questions d’émancipation et de contestation par la force alors perçue comme raisonnable et raisonnée.

D’une raison à une autre

Comment dépasser la raison du plus fort et par quoi la remplacer ? Par la fiction, le rêve, l’utopie ?
C’est peut-être quand le regard s’ouvre au potentiel émancipateur de l’imaginaire et de la fiction, notamment à la perspective de l’utopie, que se dessine une telle éventualité. Par extension, cela permet de questionner les formes discursives, rhétoriques et narratives sur lesquelles peuvent reposer l’expression de la raison et de la force.

Modalités de soumission :

Les propositions de communication, de 400 à 500 mots, sont à envoyer aux adresses jedoc.prsh@listes.univ-lehavre.fr ET alexandra.seha@univ-lehavre.fr avant le 29 août 2022, 17h. Elles devront faire figurer en préambule une courte biographie (nom, prénom, adresse électronique, laboratoire, champ disciplinaire et université d’origine).

La soumission à l’appel à communication bénéficie d’une prolongation jusqu’au 08 septembre 2022, 17h selon les mêmes modalités énoncées plus haut.

Calendrier :
08/09/2022 : réception des propositions
12/09/2022 au 26/09/2022 : évaluation des propositions par les experts
30/09/2022 : retour aux candidats
01/12/2022 : journée d’étude

Comité d’organisation :
Cette journée est organisée à l’initiative des doctorants de l’Université Le Havre Normandie avec le soutien du PRSH.
Raphaël Crocfer, section 2, CERMUD, inscrit en 2019.
Florian Doré, GRIC, section 9, inscrit en 2018.
Angélina Giret, GRIC, section 11, inscrite en 2021.
Jérôme Ordoño, GRIC, section 11, inscrit en 2020.
Briac Picart Hellec, GRIC, section 11, inscrit en 2018.
Alexandra Seha, PRSH, ingénieure d’études.

Comité scientifique :
Nada Afiouni, MCF en civilisation britannique contemporaine, GRIC,
Baptiste Allard, MCF droit privé et sciences criminelles, CERMUD,
Sonia Anton, MCF en littérature française, GRIC,
Zouhair Ait Benhamou, MCF en macroéconomie des pays émergents, EDEHN,
Michel Bruno, MCF HDR droit public, LexFeim,
Myriam Boussahba-Bravard, PU histoire anglaise, GRIC,
Véronique Bui, MCF en littérature française du XIXe siècle GRIC,
Sophie Cros, PU en sciences de gestion NIMEC,
Daiana Dula, MCF en en sciences de l’information et de la communication, IDEES
Nicolas Guillet, MCF HDR droit public, CERMUD,
Myriam Hachimi-Alaoui, MCF en sociologie, IDEES,
Arnaud Lemarchand, MCF en économie, IDEES,
Nicolas Larchet, MCF en sociologie, IDEES,
Carine Roucan, chercheuse en littérature du XIXe siècle, GRIC,
Patricia Sajous, MCF HDR, Géographie Aménagement IDEES.

Voir en ligne : Lien Calanda