Pôle de recherche


Informations pratiques

SECRETARIAT :
Téléphone :
02 32 85 99 33
02 32 85 99 38

Mél : prsh@univ-lehavre.fr

CENTRE DE DOCUMENTATION :
Téléphone : 02.32.85.99.28

ADRESSE POSTALE :
Université Le Havre Normandie
PRSH
25, rue Philippe Lebon
BP 1123
76063 Le Havre cedex
France

Rechercher


Nos tutelles


Accueil > ACTUALITES

La scène punk au Havre (1976-2016)

par Delphine Levee - publié le , mis à jour le

Journée d’études (programme joint)
20 septembre 2019
Salle de conférences de l’ISEL

organisateurs : Jean-Noël Castorio (GRIC et PRSH), Arnaud Le Marchand (IDEES LH) et Georges-Claude Guilbert (GRIC)

La scène punk au Havre (1976-2016)
Cette vingt-septième journée d’étude, co-organisée avec le Pôle de
recherche en sciences humaines de l’université du Havre, s’inscrit
dans le cadre du projet de recherche PIND (Punk Is Not Dead, pour
une histoire de la scène punk en France, 1976-2016).
Elle a pour objet d’explorer la scène punk havraise, dont la
spécifi cité était reconnue dès la fi n des années 1970, tant par la
critique musicale que par le public. Cette spécifi cité reposait sur
deux piliers. D’une part, la revendication, hautement proclamée,
de se rattacher à la scène culturelle anglo-saxonne plutôt que
française, qui se manifestait notamment dans un répertoire
presque exclusivement composé en anglais, ainsi que par des
liens forts avec l’avant-garde culturelle britannique et américaine,
prenant la forme de collaborations artistiques dans les années
1980 (Willy « Loco » Alexander, Elliott Murphy, Bruce Joyner, les
Barracudas, etc., dont un certain nombre ont été produits par
le label havrais Closer Records). D’autre part, le rejet, également
proclamé haut et fort, d’un punk rock « bourgeois » et l’affi rmation
d’une identité ouvrière fi èrement assumée, largement incarnée par
la fi gure de Robert Piazza, plus connu sous le nom de Little Bob.
La scène havraise ayant été précocement ouverte aux infl uences
extérieures, la journée d’étude ne saurait toutefois réduire son
horizon à la seule agglomération normande. L’un de ses objectifs
est également de chercher à replacer la scène havraise au sein
de la scène punk et post-punk française et internationale, en
particulier britannique et étatsunienne. En partant du Havre, et en
élargissant le questionnement tant d’un point de vue géographique
que chronologique, cette manifestation se propose donc d’apporter
quelques éléments de réponses à trois problématiques centrales
dans les Punk Studies : la défi nition même du punk, qui ne saurait
être réduit à un courant musical ; celle de l’étonnante longévité du
mouvement, qui était originellement perçu comme une révolution
culturelle aussi brève que violente ; enfi n celle des formes que
prend le punk dans la culture contemporaine.

19h concert de Marc Minelli à la Maison de l’Etudiant :
. God save the queen (sex pistols)
. Anarchy in the uk (sex pistols)
. Blank generation (Richard Hell)
. Born too loose (Heartbreakers)
. Lust for life (Iggy Pop)
. Blitzkrieg Bop (Ramones)
. Fan Club (The Damned)
. Waiting for my man (Velvet underground)
. Personality Crisis (NY Dolls)
. In the city (The Jam)
. Roxette (Dr Feelgood)
. High time (Little Bob Story)
. Love Atomic (Marc Minelli)
. Let’s go to Moscow (Marc Minelli)
. Venus of avenue D (Mink de ville)

Projection de "Jubilee" de Derek Jarman